CAN 2021 – Cameroun : le sélectionneur de la Tunisie va continuer pour la compétition

Le choix de la stabilité pour les Aigles de Carthage. Mondher Kebaier, le sélectionneur tunisien, va conserver son poste pour la CAN 2021. Cette dernière se déroulera du 9 janvier au 6 février au Cameroun. Une très bonne nouvelle pour Hannibal Mejbri et ses coéquipiers, qui tenteront de faire un coup à l’occasion d’un tournoi qu’ils connaissent déjà bien. En effet, Mondher Kebaier dirige l’équipe tunisienne depuis juin 2017. Pour se préparer au mieux avant cette compétition phare du continent, les Aigles de Carthage souhaitent former un effectif beaucoup plus compétitif que jamais.

       Un joueur bien connu en Premier League avec la Tunisie à la CAN 2021 ?

Tout le monde s’accorde aujourd’hui à dire qu’on a eu un tirage au sort assez clément pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations. Sauf, bien évidemment, le sélectionneur Mondher Kebaier, fidèle à ses habitudes pour prévenir contre les quatre rivaux des Aigles de Carthage. Bien sûr que l’approche d’un sélectionneur ou d’un entraîneur diffère d’un supporter d’une équipe ou d’un homme des médias qui voient les choses différemment – d’un angle différent. En effet, le sélectionneur tunisien joue actuellement la discrétion, l’humilité, et c’est son propre droit. Mais ses déclarations après le tirage au sort mettent toutefois en profil quelqu’un de méfiant, de prudent et notamment peu ambitieux.
“Les Aigles de Carthage doivent être dominants, tout en respectant leurs rivaux. Ils doivent donc afficher clairement une bonne partie de leurs ambitions”. Cela revient toujours dans les dires de Mondher Kebaier. En effet, ce dernier ne dit pas qu’il joue pour le titre, il n’aime pas assumer le statut de favori. “Notre équipe a aujourd’hui des moyens logistiques fous. Elle reste capable du meilleur comme du pire”.
Il est important de rappeler que le sélectionneur tunisien aura les éliminatoires CAN 2021 à disputer, et en fonction des résultats, il sera maintenu ou non. Toutefois, trois matchs en octobre, trois matchs en novembre qui vont désormais décider du sort du sélectionneur. Wadii El Jari, le secrétaire général de la Fédération Tunisienne de Football (FTF) sait bien que la Coupe du monde de football 2022 est actuellement la condition de base à la survie de son bureau fédéral.