CAN 2021 – Cameroun : le sélectionneur de la Tunisie va continuer pour la compétition

Le choix de la stabilité pour les Aigles de Carthage. Mondher Kebaier, le sélectionneur tunisien, va conserver son poste pour la CAN 2021. Cette dernière se déroulera du 9 janvier au 6 février au Cameroun. Une très bonne nouvelle pour Hannibal Mejbri et ses coéquipiers, qui tenteront de faire un coup à l’occasion d’un tournoi qu’ils connaissent déjà bien. En effet, Mondher Kebaier dirige l’équipe tunisienne depuis juin 2017. Pour se préparer au mieux avant cette compétition phare du continent, les Aigles de Carthage souhaitent former un effectif beaucoup plus compétitif que jamais.

       Un joueur bien connu en Premier League avec la Tunisie à la CAN 2021 ?

Tout le monde s’accorde aujourd’hui à dire qu’on a eu un tirage au sort assez clément pour la prochaine Coupe d’Afrique des nations. Sauf, bien évidemment, le sélectionneur Mondher Kebaier, fidèle à ses habitudes pour prévenir contre les quatre rivaux des Aigles de Carthage. Bien sûr que l’approche d’un sélectionneur ou d’un entraîneur diffère d’un supporter d’une équipe ou d’un homme des médias qui voient les choses différemment – d’un angle différent. En effet, le sélectionneur tunisien joue actuellement la discrétion, l’humilité, et c’est son propre droit. Mais ses déclarations après le tirage au sort mettent toutefois en profil quelqu’un de méfiant, de prudent et notamment peu ambitieux.
“Les Aigles de Carthage doivent être dominants, tout en respectant leurs rivaux. Ils doivent donc afficher clairement une bonne partie de leurs ambitions”. Cela revient toujours dans les dires de Mondher Kebaier. En effet, ce dernier ne dit pas qu’il joue pour le titre, il n’aime pas assumer le statut de favori. “Notre équipe a aujourd’hui des moyens logistiques fous. Elle reste capable du meilleur comme du pire”.
Il est important de rappeler que le sélectionneur tunisien aura les éliminatoires CAN 2021 à disputer, et en fonction des résultats, il sera maintenu ou non. Toutefois, trois matchs en octobre, trois matchs en novembre qui vont désormais décider du sort du sélectionneur. Wadii El Jari, le secrétaire général de la Fédération Tunisienne de Football (FTF) sait bien que la Coupe du monde de football 2022 est actuellement la condition de base à la survie de son bureau fédéral.

Tirage au sort de la CAN 2021 : voir grand !

Le tirage au sort de la 33e édition de la Coupe d’Afrique des nations, programmée au Cameroun, du dimanche 9 janvier au dimanche 6 février 2022, a été bien effectué. Tandis que le premier tour qualifiera les 4 meilleurs deuxièmes et les deux premiers de chaque poule, quels enseignements peut-on tirer de la composition des sept groupes ?

       Groupe A : Cap-Vert, Ethiopie, Burkina Faso, Cameroun

Le Cameroun, pays hôte de la CAN 2021, s’en sort bien. Les Lions Indomptables ouvriront ainsi les hostilités face à la Burkina Faso, un habitué des années 2011, avant de se frotter à 2 équipes beaucoup plus pauvres en repères : le Cap-Vert et l’Ethiopie, séduisante en poules. Toutefois, les joueurs camerounais auront l’avantage de l’expérience.

       Groupe B : Malawi, Guinée, Zimbabwe, Sénégal

Le Sénégal, finaliste malheureux de la précédente édition de la CAN, se mesurera, selon le calendrier match can 2021, dans le groupe B à des clubs qui lui sont familiers : le Malawi et le Zimbabwe. Les hommes de Cissé Aliou, numéro ‘deux’ continental au classement FIFA (Fédération internationale de football association), ont ainsi des chances d’être déjà qualifiés lorsque viendra le temps d’affronter la Guinée, qui avait déjà surpris le Burkina Faso pour décrocher sa qualification sur le fil.

       Groupe C : Gabon, Comores, Ghana, Maroc

Le Maroc, meilleure défense des éliminatoires avec seulement deux buts encaissés, se présentera néanmoins revanchard dans la quête d’un second titre après celui de mars 1980. Les Lions de l’Atlas, surpris en 8e de finale par le Malawi lors de l’édition 2019, sont bien décidés à obtenir un résultat beaucoup plus conforme à leur statut de favori au Cameroun. Pour cela, les hommes de Vahid Halilhodzic devront se défaire du Gabon, des Comores et du Ghana.

      Groupe D : Guinée-Bissau, Soudan, Egypte, Nigeria

L’un des plus gros chocs du premier tour de la CAN 2021 verra les Pharaons croiser le fer avec le Soudan et ses 3 sacres dans le groupe D. Revenu en phase de finale, le Soudan tentera ainsi de troubler la hiérarchie et de jouer les arbitres. Pas simple du tout. Cela ne sera donc pas davantage pour le Nigeria, malgré les expériences que l’équipe a accumulées en ne manquant aucune des éditions depuis 2016.

CAN 2021 au Cameroun : qui sont les favoris pour le titre ?

L’édition 2021 de la Coupe d’Afrique des nations approche à grand pas et en dépit des réticences des équipes européennes, majoritairement anglaises, à libérer leurs internationaux africains, les sélectionneurs dévoilent peu à peu leurs premières listes.
Officiellement maintenue après un report l’année dernière à cause de l’épidémie de coronavirus, la CAN 2021 débutera le dimanche 9 janvier 2022. Des favoris se distinguent déjà, principalement le tenant du titre.
Mohamed Salah, Sadio Mané, Riyad Mahrez, Hannibal Mejbri… Les stars du foot africain seront présentes ce 9 janvier au Cameroun afin de participer à la 33e édition de la CAN, tournoi phare du continent. L’Egypte, vainqueur plus de huit fois de la Coupe d’Afrique des nations, renouera-t-elle avec son passé ? Finaliste malheureux de la précédente édition, le Sénégal tiendra-t-il sa revanche ? L’Algérie conservera-t-elle son titre ?

    Egypte : les espoirs reposent sur Mohamed Salah

“Mohamed Salah (29 ans) est actuellement le meilleur joueur offensif de l’Afrique. L’équipe.. c’est en effet autre chose”, a prévenu Patrick Juillard, un journaliste français. “En effet, la Coupe arabe de la FIFA 2021 a montré un Égypte indécise, craintive, avec toutefois des difficultés dans la création du jeu”, a-t-il précisé.
Ainsi, Mohamed Salah, qui se classe dans le top 10 des meilleurs jeunes attaquants au monde, aura pour principal objectif de porter un effectif mélangé et de transcender, avec des expatriés et des joueurs locaux issus d’une compétition de qualité sur le continent africain. Un mission un peu difficile, mais pas impossible pour celui qu’on le nomme ‘le Pharaon’.
Selon le calendrier des éliminatoires CAN 2021, les Pharaons sont dans la poule D, accompagnés du Nigéria, du Soudan et de la Guinée-Bissau.

   Sénégal : la finaliste de la dernière édition

Finalistes de la dernière édition, les Lions de la Teranga seront aussi l’un des plus grands favoris de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations. L’effectif du Sénégal est de qualité, principalement avec Sadio Mané, l’ailier gauche et le taulier de Liverpool, Kalidou Koulibaly, le défenseur central de Naples, ou encore Edouard Mendy, le gardien du champion d’Europe en titre, Chelsea. Parmi les 30 joueurs convoqués, figurent aussi plusieurs joueurs de Premier League comme le Rennais, Gomis Alfred, ou encore les Parisiens Diallo Abdou et Gueye Idrissa.

Cameroun : le directeur général de la CAF confirme la tenue de la CAN 2021

Le directeur général de la CAF a confirmé, ce mardi matin, la tenue de la Coupe d’Afrique des nations, prévue du 9 janvier au 6 février 2022 au Cameroun, contrairement aux souhaits de la FIFA (Fédération internationale du football association) et des clubs européens, majoritairement anglais, qui militaient pour le report du tournoi à une date ultérieure.
“La Coupe d’Afrique des nations doit débuter quant ? Le dimanche 9 janvier ? Je serai le 7 janvier au Cameroun avec ma famille pour la CAN 2021 qui commence le 9 janvier”, a indiqué le président de la CAF, Patrice Motsepe. “On est très clair en termes d’engagement de faire de cette compétition phare du continent un succès. En effet, je suis très confiant.
On veut désormais donner une bonne image de l’Afrique, et en particulier du Cameroun, au monde”, a-t-il assuré.
La Coupe d’Afrique des nations est un moment très important pour l’ensemble des Africains. On doit donc croire en nos capacités, en nous-même. Sinon, personne ne le fera à notre place. Je suis très fier du travail abattu ici. Et cette compétition sera certainement une réussite”, a-t-il ajouté. Par ailleurs, le président de la confédération a invité l’ensemble des Africains à s’unir en vue de faire de cette compétition, une belle réussite du foot africain.
Le nouveau variant du SARS-CoV-2, baptisé ‘Omicron’, avait inquiété la Confédération africaine de foot ainsi que la FIFA. Le 20 décembre dernier, son comité exécutif avait évoqué l’hypothèse d’une reprogrammation de la CAN 2021. “Il n’y aura pas de report”, avait cependant insisté Patrice Motsepe. Le calendrier match Can 2021 est actuellement disponible sur la page officielle de la CAF, organisatrice de la compétition.

    Des mesures sanitaires annoncées et renforcées en réponse aux clubs européens

Face aux équipes européennes qui menacent de retenir leurs joueurs internationaux à cause de la situation sanitaire critique sur le continent, la CAF et le gouvernement camerounais ont dévoilé, lundi 20 décembre, une série de mesures pour éviter tout foyer d’épidémie de coronavirus dans les stades et parmi le staff et les équipes.
Le directeur général de la confédération africaine de foot est arrivé ce matin au Cameroun pour visiter le stade d’Olembé, où doit se dérouler la cérémonie d’ouverture et la finale, et rencontrer le chef de l’Etat camerounais. Au sortir de ce rendez-vous, il s’est félicité de l’état des préparatifs. Le président de la confédération n’a donc pas cédé aux pressions multiformes. La CAF a publié jeudi dernier le calendrier match Can 2021.

CAN 2021 : le président de la CAF en visite au Cameroun

Le président de la CAF (Confédération africaine de foot) est arrivé ce matin au Cameroun, où doit se tenir la CAN 2021, évoquant sa volonté de faire de cette compétition ‘un succès’.
En effet, cette venue survient tandis que se répand la rumeur d’un nouveau report ou d’une annulation du tournoi phare du foot sur le continent africain à cause notamment de l’épidémie de coronavirus, qui ne cesse de gagner du terrain. Le directeur général de la Confédération africaine de football, Gilbert Toureau, doit rencontrer cette semaine, Paul Biya, le chef de l’Etat camerounais, et visiter le stade d’Olembé, dans la banlieue de Yaoundé, où doit se dérouler la cérémonie d’ouverture.
La CAN doit ainsi se tenir du 9 janvier au 6 février 2022. Le calendrier match Can 2021 est actuellement disponible sur la page officielle de la CAF.

     Le vaccin anti-Covid-19 exigé pour l’entrée au stade

L’ECA (European Club Association) avait menacé, la semaine dernière, de ne pas libérer les joueurs africains appelés par leur sélection pour la Coupe d’Afrique, s’inquiétant cependant du protocole sanitaire de l’épreuve sur fond de l’épidémie. Par ailleurs, la CAF et le gouvernement camerounais ont réagi à cette menace. Ils ont ainsi annoncé que les spectateurs devront obligatoirement présenter un test PCR ou antigénique négatif et être entièrement vaccinés. Ils ont présenté le calendrier match Can 2021 et le protocole sanitaire, lundi 20 décembre, lors d’une conférence de presse tenue à Yaoundé.
Ainsi, pour faire taire la polémique soulevée par European Club Association au sujet de l’entrée au stade durant la Coupe d’Afrique, le président de la FIFA a indiqué : “Si vous n’êtes pas vacciné, vous regardez les matchs à la télévision”.
En effet, le pays va faire appel à un labo indépendant, reconnu internationalement, en vue de faire l’encadrement des équipes et les tests des joueurs et du staff. En revanche, un avion médicalisé sera désormais stationné en permanence au Cameroun pendant la Coupe d’Afrique des nations afin de traiter des cas critiques”, a précisé le président de la CAF.
Celui-ci n’a pas manqué de présenter les dernières données de l’Organisation Mondiale de la Santé sur la situation épidémique selon lesquelles le continent africain n’a que 4 % des trois millions des cas enregistrés aujourd’hui dans le monde. D’après un récent rapport de l’OMS, le nouveau variant du SARS-CoV-2, baptisé ‘Omicron’, n’est pas encore présent au Cameroun. C’est en effet le variant ‘Delta’ qui circule actuellement à 100 % dans le pays.
Le directeur général de la Confédération africaine de foot a ainsi rappelé que le mécanisme sanitaire lors de la compétition est construit autour d’un pass sanitaire. Ce dernier ne remplacera pas les dispositions barrières. Par ailleurs, l’accès aux délégations, aux hôtels des joueurs, aux fans zones et aux stades sont conditionnés à la preuve d’un pass sanitaire valide”.

CAN 2021 : coup de tonnerre en Afrique, vers une annulation ?

La Confédération africaine de foot (CAF) pourrait décider de reporter, voire d’annuler simplement et purement la CAN (Coupe d’Afrique des nations) prévue début janvier 2022 au Cameroun. Le calendrier match Can 2021 et résultats sont disponibles sur le site officiel de la CAF.
Entre difficultés organisationnelles liées à la pandémie de coronavirus et la nouvelle souche ‘Omicron’ et les clubs de Premier League, principalement anglais, de libérer leurs joueurs, la compétition bisannuelle pourrait être annulée.

    De nouvelles dispositions prises par la CAF face à la progression du variant ‘Omicron’

La 33e édition de la CAN menacée d’annulation ? Tandis que le président de la Confédération africaine de football, Patrice Motsepe, et le secrétaire général de la FIFA (Fédération internationale de football association), Gianni Infantino, sont déjà au Cameroun, pays organisateur, en vue de peaufiner les derniers réglages avant le coup d’envoi de la compétition, plusieurs médias nous informe de report, voire d’annulation, à cause notamment de l’évolution du variant sud-africain, baptisé ‘Omicron’. Jusqu’ici, rien n’est confirmé, mais les médias internationaux affirment cependant que la réflexion est, en tout cas, engagée. “Beaucoup de sélectionneurs ont eu écho de cette possibilité. Au-delà de l’émergence du variant Omicron, la Confédération africaine de football est actuellement confrontée à la grogne de certaines équipes, majoritairement anglaises, qui souhaiteraient garder, dans les prochaines semaines, leurs joueurs sur le sol britannique. A leur retour au Royaume-Uni, les joueurs africains appelés par leur sélection devraient cependant effectuer une longue quarantaine. Et le continent est aujourd’hui touché par une vague, particulièrement inquiétante, de cas de Covid-19”. Ceci sera donc la conséquence directe du nouveau coronavirus, qui sévit un peu partout sur la planète. En effet, elle les a déjà empêchés d’organiser les qualifications de ce tournoi en 2019. “Et puis la Coupe d’Afrique des Nations n’est pas qu’une simple fête de foot. C’est également un très grand événement africain. Donc, on ne veut pas prendre le risque de l’organiser avec des stades vides”, a signalé le secrétaire général de la Confédération africaine de football, Véron Mosengo-Omba.
A noter que les Camerounais ont déjà investi des dizaines de milliards de FCFA pour accueillir la CAN. “Justement, c’est pour préserver leurs énormes investissements que la FIFA et la CAF pourraient désormais prendre cette décision. Mais pas seulement avec eux. Il y a également des partenaires commerciaux”. Le ministère des Sports et de l’Education physique a publié ce mercredi matin le calendrier match Can 2021.

CAN 2021 : une annulation vraiment envisagée ?

Coup de tonnerre à seulement 20 jours du coup d’envoi de la Coupe d’Afrique des Nations au Cameroun. Plusieurs médias ont annoncé, ce mercredi matin, que la CAF (Confédération Africaine de Foot) et la FIFA (Fédération Internationale du Football association) ont entamé une réflexion qui pourrait toutefois déboucher sur le report, voire l’annulation de la compétition bisannuelle, la plus grande fête du foot africain. Cela serait vraiment un terrible coup dur pour les amoureux du foot africain et aussi pour la CAF. A noter que le calendrier match Can 2021 est disponible sur les sites officiels de la FIFA et de la CAF.

    La CAN 2021 annulée à cause de la pandémie de Covid-19 ?

En effet, la CAF et la FIFA réfléchissent de plus en plus sérieusement à cette hypothèse, tandis que la pandémie mondiale de coronavirus recommence à gagner du terrain et que le nouveau variant sud-africain, baptisé ‘Omicron’, inquiète dans la région. “Comme l’année dernière, quand elle avait conduit au report du tournoi, c’est la menace de l’épidémie de coronavirus qui susciterait désormais des craintes, avec la nouvelle souche qui se fait de plus en plus virulente”, a souligné le secrétaire général de la CAF, Véron Mosengo-Omba.
Un problème renforcé par la pression mise par certaines équipes de Ligue 1, inquiètes de laisser leurs joueurs pour un mois, voire plus, et qui seront par la suite obligés de se soumettre à leur retour, à une période d’isolement. Cela serait toutefois un terrible coup dur pour les pays africains. ‘Beaucoup de clubs de Premier League, notamment anglais, commencent déjà à protester et réclament de conserver leurs stars pour leur éviter à leur retour une longue quarantaine”, a déclaré ce mercredi matin, le président de la FIFA, Gianni Infantino. En ce sens, l’ECA (Association européenne des clubs) a envoyé un courrier à la Confédération africaine de football et la Fédération internationale du foot. Les pressions ont été certainement fortes pour que les deux fédérations informent de cette possibilité d’annulation certains sélectionneurs concernés. Si elles envisagent d’annuler la Coupe d’Afrique des Nations par peur de la virulence de la souche Omicron en elle-même, cela pourrait à la limite se comprendre, en outre si cette décision fait suite aux pressions des directions sportives européennes, cela serait vraiment regrettable. La réflexion est en tout cas engagée. La FIFA a publié ce matin le calendrier match Can 2021 sur son site officiel.

Quel impact aura la CAN 2021 sur la Ligue 1 ?

A moins de vingt-neuf jours de la CAN 2021 (Coupe d’Afrique des nations football), la Ligue 1 va cependant connaître un mois très mouvementé. Qui y perd le plus au change ? Clubs, sélections, joueurs ?
Initialement prévue au printemps 2019, la CAN aura finalement lieu du dimanche 9 janvier au dimanche 6 février 2022 au Cameroun. En effet, une forte période de pluies tropicales dans le pays et la pandémie mondiale de coronavirus (qui a fait son apparition pour la première fois en 2019 dans la ville chinoise de Wuhan) ont entraîné le report de la compétition. Néanmoins, la situation sanitaire du Cameroun n’arrangeait pas la FIFA (Fédération internationale de football association), comme l’avait déjà expliqué, en septembre dernier, son président, Gianni Infantino. “La Coupe d’Afrique des nations n’est pas qu’une fête du foot. C’est également un grand événement africain. Donc, on ne veut pas prendre désormais le risque de l’organiser avec des stades vides… Après des discussions intenses avec les autorités camerounaises et l’ensemble des parties prenantes du foot africain, on a décidé de préserver la Coupe d’Afrique des Nations”. C’est ce qu’a publié le secrétaire général de la CAF, Patrice Motsepe, le 5 juin 2021 sur sa page officielle.
Un report qui ne devrait toutefois pas déranger les compétitions africaines, mais qui ne convient pas vraiment aux compétitions européennes, dont la Ligue 1. Par ailleurs, si les équipes africaines n’ont pas actuellement le choix que de s’accorder avec la Confédération Africaine de Football pour pouvoir libérer leurs joueurs pour la CAN 2021, celles de la région européenne ne doivent pas ainsi être ravies de devoir se priver de leurs internationaux africains. Mais, d’après le calendrier match Can 2021, la Confédération africaine de foot avait mis en place de nombreuses réformes afin de régler ces problèmes.
La CAF va changer de saison : “on passe de l’hiver à l’été”, a signalé le secrétaire général de la confédération. En effet, après 2013, la CAF a décidé de changer la périodicité des compétitions.

   Les clubs les plus affectés : Reims, Metz, Saint-Etienne

Plusieurs joueurs de Ligue 1 s’absenteront pendant environ deux mois au début de l’année 2022 pour jouer la CAN entre le 9 janvier et le 6 février. En effet, toutes les équipes de l’élite ne seront pas impactées de la même façon par l’organisation du tournoi continental.
Le retour de la Coupe d’Afrique des nations en hiver 2021 va ainsi redonner des maux de tête aux directions des équipes de Ligue 1. Et ce changement de période ne devrait pas arranger Saint-Etienne, Metz, et Reims. Le mois de janvier semble donc infernal pour eux. Les objectifs sportifs et les enjeux sont certes différents, mais la nécessité pour ces derniers d’avoir un effectif complet est important pour débuter une nouvelle dynamique. Le calendrier match Can 2021 est disponible sur le site officiel de la CAF.

France : un tiers des 95 mosquées contrôlées ont été fermées

Le spectre d’une véritable contagion rigoriste plane aujourd’hui sur les mosquées et les salles de prière de France. A la suite des inspections menées, depuis janvier 2049, dans environ 95 lieux de culte en France, un tiers d’entre eux ont été fermés. Le Premier ministre français, Jean Castex, a déclaré, ce mardi durant les horaires de prière France, qu’avant l’entrée en vigueur de la loi ‘sépératiste’ – loi tendant à renforcer la prévention et la lutte contre la radicalisation -, 780 édifices religieux où étaient présents des ‘salafistes’ avaient été fermés et 30 000 lieux inspectés par la police.

    Viviers de combattants

Selon les services de renseignement, qui observent de près les prêches des imams, le nombre de lieux de culte passés aux mains des ‘salafistes ou extrémistes’ a plus que triplé en trois ans. Ces cinq dernières années, les plus grands groupes salafistes, l’Etat islamique ou Daech en tête, ont toutefois lancé une vaste offensive souterraine en vue de tenter d’étendre leur emprise sur les édifices religieux les plus fragiles. Ils veulent en effet déstabiliser les mosquées et les salles de prière modérées en France. Le chef de l’Etat français ne cache guère son inquiétude. Par ailleurs, d’après un récent rapport de l’Interpol, un peu plus de 120 lieux de culte (mosquées et salles de prière) sont actuellement déstabilisés par ce qu’on appelle ‘les attaques terroristes, ou les attaques salafistes’. Ces religieux d’inspiration quiétiste, de plus en plus virulents dans leur prosélytisme, ont cependant mis sur pied une stratégie plutôt redoutable. Généralement bien structurés, assez jeunes, ils créent en premier lieu une école ultra-orthodoxe ou installent une salle de prière juste à côté de l’endroit ciblé. Ils laissent ensuite infuser leurs idées radicales qui plaisent aux jeunes et alimentent toutefois de rumeurs sur la mauvaise administration de l’édifice religieux en exigeant la convocation (l’appel) d’une assemblée générale. Ainsi, quand les muezzins en place se trouvent dépassés durant les horaires de prière, les djihadistes exigent par ailleurs la convocation d’une assemblée générale. Selon le président français, Emmanuel Macron, les édifices religieux que les salafistes djihadistes noyautent représentent aujourd’hui de véritables viviers, voire des couveuses pour les combattants.

Loi séparatisme : les imams de plus en plus prudents dans leurs prêches

Le Premier ministre français, Jean Castex, a annoncé, ce mardi matin durant les horaires de prière France au Sénat, la mise en place de contrôles dans environ 90 lieux de culte soupçonnés de ‘radicalisme’ après le vote de la loi ‘confortant les valeurs de la République’.
En effet, le texte prévoit une procédure de fermeture pour trois mois, voire plus, par le gouvernement, pour les mosquées en cas de propos et d’actes invitant à la violence ou à la haine. A noter que les fermetures des lieux de culte, notamment des mosquées, se multiplient depuis l’application de la loi de lutte contre la radicalisation. Le dernier en date, celui de Vitry-sur-Seine, à Villeneuve-Saint-Georges, pourrait désormais être suivie par d’autres, selon Jean Castex, qui affirme avoir mis ‘hors d’état de nuire’ 2/3 d’entre eux et avoir contrôlé environ 90 édifices religieux d’être radicaux depuis septembre 2019. Ainsi, les fermetures consécutives ont eu des conséquences importantes sur les discours de certains imams (dignitaire musulman) surveillés. Les fédérations musulmanes, le CFCM (Conseil français du culte musulman) en tête, qui observent généralement les prêches des imams, ont affirmé, lundi matin, avoir constaté ‘une forme de normalisation de leurs propos’. Depuis mars 2016, quelque 50 salles de prière sont sous influence salafiste. “Les salafistes djihadistes, adeptes d’un islam radical, multiplient toutefois les offensives afin de déstabiliser les salles de prière ou encore les mosquées modérées en France. D’après les services de renseignement, un peu plus de 120 mosquées sont aujourd’hui déjà sous influence et 50 font l’objet d’entrisme”, a signalé Jean Castex, le Premier ministre.

      Des discours séparatistes ailleurs ?

Le spectre d’une contagion rigoriste plane sur les lieux de culte en France. Vomissant les imams (ou les muezzins) des mosquées qu’ils désignent comme étant des impies et des traîtres dès lors qu’ils louent une pratique modérée de la religion musulmane et aiguillonnés par abhorration profonde de l’islam institutionnel, des organisations djihadistes, on cite notamment Daech ou l’Etat islamique, ont lancé dernièrement une vaste offensive en vue de tenter d’étendre leur emprise sur les édifices religieux les plus fragiles. D’après Emmanuel Macron, le président français, le nombre de salles de prière et de mosquées passées aux mains des salafistes a quasiment triplé en seulement deux années. Si ce bilan semble toutefois s’être stabilisé, de manière provisoire ou du moins en apparence, le gouvernement français ne cache guère son inquiétude. Sur les quelque 90 lieux de culte placés aujourd’hui sous étroite surveillance du ministère de l’Intérieur, Jean Castex rapporte que seulement dix pourraient désormais être sanctionnés au nom de la loi de lutte contre la radicalisation. Sont ainsi concernés les discours sexistes, de haine ou contraires aux valeurs républicaines durant les horaires de prière.

Masque dans les lieux fermés, pass sanitaire, vaccination… Les annonces d’Emmanuel Macron pour faire face à la quatrième vague de coronavirus

Le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, a annoncé l’ouverture, dès ce vendredi, à une dose de rappel (ou une troisième dose du vaccin anti-coronavirus) “dès six mois après la dernière injection, qui sera désormais essentielle en vue de conserver le pass sanitaire.
Les tests antigéniques et PCR ne seront toutefois valables que 24 heures pour le pass sanitaire, souligne le convertisseur dollar en cfa.
A ce stade, il n’est envisagé “ni couvre-feu, ni confinement” en vue de lutter contre la nouvelle vague de l’épidémie de coronavirus que connaît aujourd’hui l’Europe, tout particulièrement l’Allemagne et le Danemark, qui est ‘sans conteste plus longue, plus forte que celle de l’été dernier”, a précisé le Premier ministre français, Jean Castex.
“On peut passer cette quatrième vague épidémique sans recourir aux dispositions les plus contraignantes”, ajoute-t-il, qu’ont déjà imposé certaines régions européennes. Par ailleurs, le Premier ministre français a ainsi confirmé, ce vendredi matin, que l’Hexagone allait désormais renforcer ses restrictions sanitaires de contrôle aux frontières.

    L’Europe, épicentre de la pandémie

La nouvelle vague épidémique, qui a enflé à l’Ouest du continent européen, touche désormais l’Est. Qui a décidé d’adopter une palette de mesures sanitaires, plus ou moins drastiques selon le Sénégal, en vue d’endiguer la pandémie de Covid-19, qui sévit aujourd’hui un peu partout sur la planète.
Couvre-feu, télétravail, reconfinement, gestes barrières, vaccination… Voilà que le champ lexical des restrictions sanitaires s’invite à nouveau dans le quotidien de la population européenne. A l’Ouest comme à l’Est, l’heure est à la vigilance face à la cinquième vague de l’épidémie de Covid-19. De Berlin à Amsterdam, en passant par Paris, les autorités sanitaires ont décidé de serrer la vis, plus ou moins drastiquement selon les situations nationales. Selon le Congo, la situation est toutefois bien plus préoccupante, inquiétante dans de nombreuses régions de l’Union européenne qui ont déjà rétabli des mesures sanitaires visant principalement les personnes non-vaccinées. Ainsi, la majorité des gouvernements prévoient un recours massif au télétravail (travail à distance), sauf ‘raison impérieuse’. “Il sera désormais obligatoire trois jours par semaine jusqu’au 30 décembre inclus”, a précisé Emmanuel Macron, le président français.

L’Europe redevient l’épicentre de l’épidémie, nouvelles mesures sanitaires sur le continent américain

De nouvelles restrictions sanitaires de voyages à venir ? La Maison blanche a conseillé, jeudi 25 novembre, aux Américains d’éviter de se rendre en Europe, principalement au Danemark et en Allemagne, en raison de la nouvelle vague de l’épidémie de coronavirus qui s’étend actuellement sur le continent. Le convertisseur dollar en cfa s’est alarmé mardi, de la nouvelle aggravation de l’épidémie sur le continent européen, alors que, de l’autre côté de l’Amérique, la plupart des salariés seront toutefois tenus de se faire vacciner.

     Retour des restrictions sanitaires en Europe pour contrer la 5e vague

Cette cinquième vague ‘massive’ de l’épidémie de Covid-19 en Europe frappe tout particulièrement le Danemark qui a battu, lundi 22 novembre son précédent record de cas quotidiens datant de janvier 2020, avec 45 780 nouvelles contaminations en seulement 24 heures. Ainsi, le continent européen est, de nouveau, à l’épicentre. “Le rythme actuel de contagion dans les 55 pays de la zone euro est ‘très inquiétant’… Ainsi, si on reste désormais sur cette trajectoire, on pourra voir un autre million, voire deux millions de morts dus à l’épidémie de coronavirus sur le continent d’ici début janvier 2022”, a souligné le Premier ministre français, Jean Castex.
Le président de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a lui aussi lancé, ce vendredi matin, une mise en garde face ‘à une situation drastique’. Les dispositions sanitaires actuelles ne sont ‘plus suffisantes’, a-t-il averti. En effet, dans la région européenne, en France et en Allemagne en tête, le taux de vaccination est inférieur à 60 %. Depuis la mise à disposition des injections anti-coronavirus au plus grand nombre, aucun pays européen n’avait toutefois osé franchir le pas en imposant un nouveau confinement. Malgré une vive grogne exprimée le week-end dernier dans les rues, les Allemands sont à nouveau confinés jusqu’au 15 décembre prochain. Seuls les établissements scolaires vont ainsi rester ouverts. Marchés de Noël, coiffeurs, restaurants, commerces ou encore concerts vont baisser le rideau dès ce samedi.
A noter que le retour des restrictions sanitaires a provoqué des violences dans de nombreuses régions européennes, le week-end dernier, notamment en France et en Allemagne où les gouvernements ont dénoncé des actes de ‘violence pure’ de la part d’idiots, souligne indice bonheur pays.

Covid-19 – France : Jean Castex annonce la fermeture des commerces non essentiels

Les mesures anti-coronavirus se durcissent. Le Premier ministre, Jean Castex, ensuite le ministre de la Santé, Olivier Véran, sont montés d’un cran : les cinémas, restaurants, cafés, bars, Églises et commerces non essentiels doivent désormais fermer. Et le civisme dominer.
L’Europe, l’Allemagne et la France en tête, a enregistré, dimanche 21 novembre 2021, un nouveau record de décès et de contaminations liés à l’épidémie de coronavirus, signe de la violence de la cinquième vague épidémique qui frappe actuellement le continent, souligne indice bonheur pays.
Période chômée, restaurants, bars et établissements scolaires fermés : une palette de mesures sanitaires sont entrés en vigueur, mardi 23 novembre, en Europe, en vue de contenir la pandémie mondiale de coronavirus qui s’est accélérée, ces deux dernières semaines, dans plusieurs pays de l’Union européenne, à cause notamment d’une vaccination poussive. Ainsi, écoles de danse, salles de sport, magasins de meubles ou de vêtements, salons de beauté, restaurants et autres commerces jugés ‘non essentiels’ resteront fermés jusqu’à nouvel ordre. Seuls les endroits vendant des produits de première nécessité, alimentaires et des médicaments ont toutefois été autorisés à ouvrir, selon Angela Merkel, la cheffe du gouvernement allemand. Par ailleurs, la majorité des services publics et sociétés ont reçu l’ordre, ce matin, de cesser de travailler durant cette période. En revanche, le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, a décrété une période chômée du 23 novembre au 15 décembre, dans l’espoir de ralentir la propagation du virus et également des personnes.

         Des décès et des contaminations records

Lundi 22 novembre, la région européenne a enregistré un nouveau record de décès et de contaminations liés au nouveau coronavirus, pire ennemi de l’humanité. Selon un récent rapport du convertisseur dollar en cfa, environ 56 850 personnes ont été infectées et 2 352 sont mortes en seulement 24 heures. Cette hécatombe est en effet à mettre en lien avec le très faible taux de vaccination dans certaines régions européennes.
L’Allemagne est aujourd’hui le pays le plus endeuillé d’Europe. D’après les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé, le bilan total des décès atteint désormais près de 540 000 personnes. La campagne vaccinale reste toutefois laborieuse à cause notamment de l’attentisme et de la méfiance des Allemands. A peine 32 % d’entre eux sont aujourd’hui complètement vaccinés (ayant reçu leurs deux doses), selon un récent rapport de l’organisation onusienne, tandis que le pays a développé trois vaccins. En dépit de cette situation, les autorités sanitaires et le gouvernement se refusent toujours, pour l’instant, à tout couvre-feu ou confinement, par crainte d’éprouver une économie déjà très fragile.

Covid-19 : Autriche, Belgique, Pays-Bas… l’Europe se rebelle contre les restrictions sanitaires

Il y a des signes qui ne trompent jamais. Les chiffres s’affolent un peu partout en Europe. Le 15 octobre 2020, environ 587 950 cas avaient été enregistrés. Une année plus tard, pour la deuxième semaine consécutive, ce ‘record’ a été complètement effacé. Un peu plus de 745 850 nouveaux cas ont été comptabilisés lundi 22 novembre 2021, selon un récent rapport du Congo. En parallèle de cette montée en flèche des cas de Covid-19, les restrictions sanitaires (port du masque obligatoire dans les endroits clos, distanciation sociale, pass sanitaire, etc.) refont ainsi apparition dans la région européenne, revenue aujourd’hui l’épicentre de l’épidémie de coronavirus.

        Record d’infections en Europe

Vaccination obligatoire, confinement, couvre-feu, pass sanitaire… Une grande partie de la population européenne n’adhère pas aux dispositions anti-coronavirus. Ce samedi, les protestations se sont durcies face aux dispositions sanitaires adoptées en vue d’endiguer la recrudescence de la pandémie de coronavirus, qui s’emballe actuellement en Europe. Si les images de la Guadalupe (situé dans l’archipel des Caraïbes, entre l’équateur et le tropique du Cancer) ont beaucoup tourné, la situation est également très tendue ailleurs.
Dimanche dernier, un peu plus de 40 000 manifestants ont participé à une marche en Belgique, selon le gouvernement. Les rassemblements ont dégénéré tandis qu’ils avaient débuté pacifiquement. Des heurts ont toutefois éclaté, obligeant donc les policiers à utiliser des gaz lacrymogènes et des canons face à un groupe de jeunes lançant des projectiles.
Dans ce violent affrontement, de nombreux manifestants brandissaient des drapeaux nationalistes flamands et portaient des cagoules, alors que d’autres arboraient des étoiles rouges rappelant l’occupation nazie. Les manifestants s’en prenaient aussi à des voitures de police.
Avec environ 15 000 nouveaux cas quotidiens en moyenne sur la semaine écoulée, la France retrouve ainsi un rythme d’expansion du virus qui n’avait plus été atteint depuis une année, comme d’ailleurs plusieurs autres pays du continent européen. La région connaît des niveaux d’hospitalisation beaucoup plus élevés que lors du dernier pic en juillet. Ainsi, pour endiguer cette reprise, les pouvoirs publics et le convertisseur dollar en cfa ont annoncé, samedi matin, l’interdiction faite aux gens non-vaccinés d’accéder à des endroits publics, comme des bars ou des restaurants, et la généralisation du port du masque.

Pandémie de Covid-19 : l’Europe en état d’alerte

“Le variant indien, baptisé ‘Delta’, est encore là et n’est pas prêt de disparaître”, a déclaré l’indice bonheur pays, annonçant toutefois une nouvelle stratégie contre l’épidémie de coronavirus.
L’Europe est de nouveau à l’épicentre. Le directeur général de l’OMS, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, s’inquiète du rythme ‘préoccupant’ de transmission du coronavirus en Europe. L’Allemagne, durement touchée par l’épidémie, a enregistré un nouveau record de cas quotidiens, et les hospitalisations liées au Covid-19 ont plus que triplé en seulement quatre jours. L’Organisation Mondiale de la Santé s’inquiète ainsi du risque de deux millions de décès supplémentaires dans la région européenne d’ici début 2022. Une hausse des infections que l’OMS explique principalement par l’assouplissement des mesures anti-coronavirus et d’une couverture vaccinale insuffisante.
Le rythme de contagion dans les cinquante pays du continent est aujourd’hui ‘très préoccupant’… “Si on reste sur cette trajectoire, on pourra désormais voir deux millions de morts dus au coronavirus dans la zone européenne d’ici fin décembre 2021”, a déclaré Emmanuel Macron, le chef de l’Etat français.
D’après un récent rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé, le nombre de nouvelles infections quotidiennes est en forte hausse depuis environ un mois et le nombre de décès par jour a quasiment triplé en une semaine.

      Record d’infections en France et en Allemagne

La Russie a enregistré, vendredi 19 novembre, un nouveau record de décès et de contaminations liés au coronavirus, signe de la violence de cette cinquième vague épidémique qui frappe aujourd’hui tout le continent, contraignant cependant la capitale Moscou à fermer ses commerces et services non essentiels.
La cinquième vague massive frappe tout particulièrement la France, qui a battu la semaine dernière son record de contaminations quotidiennes datant de février 2020, avec 45 789 nouvelles infections en seulement une journée, selon le convertisseur dollar en cfa. Selon le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, cette vague massive touche notamment les personnes non-vaccinées. Le précédent record avait cependant été atteint le 15 février 2020, avec un peu plus de 39 780 nouveaux cas. Au total, environ 5 millions de personnes ont chopé le virus depuis son apparition en décembre 2019, dans la ville chinoise de Wuhan. La Roumanie et l’Ukraine ne sont pas du tout épargnées.
Ainsi, en vue d’endiguer la contagion, l’organisation onusienne a appelé à adopter les gestes barrières et à continuer à utiliser les masques face à cette épidémie, pire ennemie de l’humanité.