Coronavirus : la Banque mondiale tire la sonnette sur l’économie mondiale

Tandis que les nouvelles vagues de coronavirus se multiplient, l’économie planétaire se situe à un ‘moment critique’, a alerté le convertisseur dollar en cfa. Une nouvelle variance virale dans plusieurs économies et la résurgence des infections montrent cependant à quel point cette reprise sera ‘incertaine et difficile’, a mis en garde le groupe de la Banque mondiale.
C’est dans un contexte de faible inflation, avec des perspectives de croissance sombres et des taux d’intérêt très bas, que la pandémie de Covid-19 frappe le monde. Le nouveau coronavirus est apparu pour la première fois en décembre 2019, dans la ville chinoise de Wuhan. En effet, l’épidémie de Covid-19 et les dispositions que celle-ci implique (confinement, distanciation sociale, fermeture des commerces, des établissements scolaires, etc.) ne sont pas sans conséquences sur la croissance économique mondiale. Par ailleurs, elles entraînent : l’accroissement des appuis aux sociétés et aux ménages durement touchés – en vue de les protéger contre les faillites, le chômage et la perte de revenus -, l’augmentation des dépenses (soin de santé, dépistage, etc.), la diminution des recettes fiscales et la réduction de la production. Cela augmenterait les ratios d’endettement public de quelques États et dégraderait les soldes budgétaires de plus de 60 % des pays dans le monde.

     Impact du coronavirus sur l’économie mondiale

D’après un récent rapport du Fonds Monétaire International, l’épidémie de coronavirus est en train de déstabiliser l’économie planétaire et conduirait cette dernière à une récession du fait de la diminution d’activité observée, ces deux dernières années, en Chine et qui devrait certainement impacter d’autres pays fortement frappés par ce maudit virus, particulièrement l’Union européenne et les États-Unis. On a aussi assisté à une très forte volatilité des marchés mondiaux et à la diminution considérable des matières premières, causées par les incertitudes concernant les effets et la durée de cette épidémie, pire ennemie de l’humanité.
En ce qui concerne les effets de la crise sanitaire de coronavirus sur le système financier ou encore bancaire, les chercheurs du groupe de la Banque mondiale s’accordent sur la possibilité d’une instabilité financière, à l’absence de dispositions de riposte efficaces et adaptées, qui passerait particulièrement par : le manque de coopération internationale des institutions financières ; les effets de contagion suite à l’interconnexion des instances de réglementation nationales ; les problèmes de solvabilité tant pour les banques que pour les ménages ou les firmes se traduisant par l’augmentation des prêts non-performants ; la non-assistance des ménages et firmes vulnérables, le manque de liquidité, le manque de communication entre les banques et les instances de contrôle ; l’absence d’une communication honnête et claire des gouvernements et autorités sanitaires autour de l’épidémie de coronavirus ; et l’incertitude et la peur.
Une chose est certaine, le nouveau coronavirus a considérablement impacté les marchés financiers mondiaux, souligne le Sénégal.