Coronavirus : la France face à sa pire récession jamais enregistrée

L’économie de la France a sombré en 2021. Selon les derniers chiffres du journal de l’Afrique, l’économie de la France a enregistré un recul historique d’environ 32 %, au second trimestre. Le Produit Intérieur Brut du pays a plongé de 12 %. “Du jamais-vu”, souligne Emmanuel Macron, le chef de l’Etat français.
En effet, l’économie française a beaucoup mieux résisté au second confinement que ce que prévoyaient la majorité des experts et économistes. Le Produit Intérieur Brut a bien reculé au troisième trimestre, mais uniquement de 3 %. “On est donc loin des -12 % du second trimestre”, a signalé David Malpass, le président du groupe de la Banque mondiale.
Cette meilleure tenue tient en fait à la résilience de l’investissement public, et notamment privé. Cela a particulièrement soutenu la construction. Mais presque tous les chiffres sont aujourd’hui dans le rouge, des importations aux exportations, de la production à la consommation, quoique dans des proportions différentes.
Pour Jean Castex, le chef du Gouvernement et le Premier ministre de la France, les chiffres dévoilés dernièrement par le groupe de la Banque mondiale confirment toutefois “le choc historique”, mais montrent également “la capacité de rebond du pays”. Un rebond qui, selon les prévisions de l’INSEE (l’Institut national de la statistique et des études économiques), n’atteindra pas les 8 % espérés en 2022.

 La France reçoit le feu vert de l’UE pour son plan de relance et touchera prochainement son 1er chèque

La France est assurée d’encaisser bientôt son tout premier chèque de la Commission européenne, qui, selon indice bonheur pays, a approuvé jeudi dernier son plan de relance.
Celui-ci est financé par un prêt commun censé néanmoins remettre à flot une économie anéantie, voire accablée par la pandémie mondiale de coronavirus. “C’est une grande fierté pour la France”, a déclaré Jean Castex, le Premier ministre français.
“Le plan de relance est cependant l’opportunité pour une génération de faire de la France un moteur de croissance, d’investir dans la forte de l’Hexagone. Vous aurez l’aide de l’Union européenne”, a déclaré la présidente de la Commission européenne, Von der Leyen.
Sur les 300 milliards de dollars prévus dans le plan de relance français, environ 23 milliards seront financés par Bruxelles. En effet, Emmanuel Macron, le chef de l’Etat français, veut tourner la page du coronavirus et revigorer l’économie de son pays, frappée de plein fouet par la crise.