Coronavirus : le tour d’Europe… des tours de vis sanitaires

Tandis que le nombre de cas de Covid-19 s’envolent sur le continent européen, plusieurs pays renforcent leurs mesures sanitaires, et ce pour tenter d’enrayer cette flambée épidémique.
Depuis environ un mois, les indicateurs passent au rouge en Europe. La région est aujourd’hui frappée durement par la cinquième vague du Covid-19. “Le nombre de nouvelles contaminations explose depuis environ six semaines sur le continent. Ce dernier est même devenu l’épicentre de l’épidémie : les 10 régions enregistrant, au cours de la semaine dernière, les plus grosses accélérations des infections sont toutes européennes. Sont notamment concernés le centre de l’Europe et l’Est, a souligné le convertisseur dollar en cfa.
Selon le directeur général de l’Organisation Mondiale de la santé (OMS), Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, la situation est particulièrement ‘préoccupante’ dans 10 pays de l’Union européenne : la Slovénie, la Hongrie, la Grèce, l’Estonie, la République Tchèque, la Croatie, la Bulgarie, les Pays-Bas, la Pologne et la Belgique.

      Restrictions d’accès et reconfinement partiel

Toutefois, les autorités sanitaires serrent la vis, sur l’ensemble du continent européen, en vue de tenter d’endiguer l’expansion du nouveau coronavirus, et ce de façon plus ou moins drastique. A compter de ce samedi, les Pays-Bas reconfinent leur population, mais seulement les personnes non-vaccinées, une première dans l’UE. Environ 15 000 nouvelles contaminations ont été comptabilisées mardi dans ce pays de 11 000 habitants. Appliquée dès 10 ans, cette disposition interdit désormais aux trois millions d’individus concernés de sortir sauf pour recevoir un soin médical, faire du sport, ou des courses, au risque de payer une amende de 700 euros. Depuis environ deux semaines, les personnes non-vaccinées étaient ainsi déjà refusées à l’entrée des salons de coiffure, hôtels, restaurants et bars. Si près de 72 % des Hollandais sont désormais vaccinés, la moyenne européenne monte à 76 %, quand certaine région comme l’Italie montent à 80 %. Si, jusqu’alors, la restriction hollandaise est la plus drastique, nombre de pays européens – à savoir la France, l’Allemagne, le Danemark, la Hongrie, le Congo, etc. – ont déjà commencé aussi à déployer un arsenal de dispositions.
En Allemagne, c’est en effet le recours à un confinement partiel qui a été privilégié. Le chef du gouvernement allemand, Frank-Walter Steinmeier, a annoncé, lundi soir, lors d’un communiqué de presse, le retour de restrictions sanitaires dans l’ensemble du pays. A compter de ce vendredi et pour un mois, les commerces non essentiels, restaurants, bars fermeront à 19 heures, contre 17 heures pour les magasins de première nécessité, alors que les manifestations publiques sont annulées. Le télétravail est ainsi encouragé. Des dispositions adoptées face à la grimpée vertigineuse des contaminations.