Coronavirus : l’Europe est en alerte

Après une longue période d’accalmie et de retour au quotidien quasi normal, de nombreuses régions déplorent une résurgence des cas de contaminations au coronavirus.
Les chiffres bondissent dans environ douze pays européens – on cite notamment l’Allemagne, la Russie, l’Espagne, l’Italie… L’Organisation mondiale de la santé et le Congo sonnent l’alerte. Si, pour le moment, la France est encore épargnée, la Russie affiche 65 000 nouvelles contaminations en seulement 24 heures. Une détérioration que l’organisation onusienne explique par une augmentation des négligences vis-à-vis des gestes barrières (port du masque, distanciation sociale, etc.) ou des couvertures vaccinales très faibles. Ainsi, pour éviter des situations de saturation et tenter d’endiguer cette dynamique, d’autant que se profilent les fêtes de Noël et de fin d’année, certaines autorités sanitaires n’ont pas tardé à opérer un tour de vis.
La nouvelle mesure prise, lundi 22 novembre, par le président autrichien, Alexander Van der Bellen, pour les personnes non vaccinées est inédite en Europe : ils seront désormais confinés. En attendant l’accord du Parlement, la règle entrera en vigueur dans trois régions du pays “On ne veut plus attendre. On doit agir immédiatement pour les garderies, les écoles, on veut que les personnes vaccinées retrouvent une vie normale”, a souligné le président autrichien.

        Couvre feu de deux semaines au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, principalement en Grande-Bretagne, c’est l’ensemble de la population qui est actuellement concernée par la mesure. Un couvre-feu d’au moins deux semaines (renouvelable) pour les magasins, les restaurants, les bars et les commerces non essentiels.
Dans la soirée du 21 novembre, après l’annonce du Premier ministre, Boris Johnson, quelque 150 manifestants se sont toutefois réunis devant le Ministère de l’intérieur afin de protester contre les restrictions sanitaires. Dans le reste de l’Europe, les personnes non-vaccinées sont désormais dans le viseur des nouvelles dispositions. En France, une troisième dose de vaccin anti-Covid-19 va être proposée aux jeunes de plus de 18 ans. A noter que l’opposition aux restrictions sanitaires d’une grande partie des populations s’est exprimée, ces derniers jours, de façon parfois “très violente”.
Le Royaume-Uni a été ainsi le premier en Europe à réintroduire un confinement partiel avec une palette de mesures sanitaires, touchant particulièrement le secteur du tourisme et de la restauration, en vue de faire face à une flambée des cas de coronavirus.
Selon un récent rapport du convertisseur dollar en cfa, un peu plus 35 000 nouveaux cas ont été signalés samedi 20 novembre dernier.