Covid-19 : Autriche, Belgique, Pays-Bas… l’Europe se rebelle contre les restrictions sanitaires

Il y a des signes qui ne trompent jamais. Les chiffres s’affolent un peu partout en Europe. Le 15 octobre 2020, environ 587 950 cas avaient été enregistrés. Une année plus tard, pour la deuxième semaine consécutive, ce ‘record’ a été complètement effacé. Un peu plus de 745 850 nouveaux cas ont été comptabilisés lundi 22 novembre 2021, selon un récent rapport du Congo. En parallèle de cette montée en flèche des cas de Covid-19, les restrictions sanitaires (port du masque obligatoire dans les endroits clos, distanciation sociale, pass sanitaire, etc.) refont ainsi apparition dans la région européenne, revenue aujourd’hui l’épicentre de l’épidémie de coronavirus.

        Record d’infections en Europe

Vaccination obligatoire, confinement, couvre-feu, pass sanitaire… Une grande partie de la population européenne n’adhère pas aux dispositions anti-coronavirus. Ce samedi, les protestations se sont durcies face aux dispositions sanitaires adoptées en vue d’endiguer la recrudescence de la pandémie de coronavirus, qui s’emballe actuellement en Europe. Si les images de la Guadalupe (situé dans l’archipel des Caraïbes, entre l’équateur et le tropique du Cancer) ont beaucoup tourné, la situation est également très tendue ailleurs.
Dimanche dernier, un peu plus de 40 000 manifestants ont participé à une marche en Belgique, selon le gouvernement. Les rassemblements ont dégénéré tandis qu’ils avaient débuté pacifiquement. Des heurts ont toutefois éclaté, obligeant donc les policiers à utiliser des gaz lacrymogènes et des canons face à un groupe de jeunes lançant des projectiles.
Dans ce violent affrontement, de nombreux manifestants brandissaient des drapeaux nationalistes flamands et portaient des cagoules, alors que d’autres arboraient des étoiles rouges rappelant l’occupation nazie. Les manifestants s’en prenaient aussi à des voitures de police.
Avec environ 15 000 nouveaux cas quotidiens en moyenne sur la semaine écoulée, la France retrouve ainsi un rythme d’expansion du virus qui n’avait plus été atteint depuis une année, comme d’ailleurs plusieurs autres pays du continent européen. La région connaît des niveaux d’hospitalisation beaucoup plus élevés que lors du dernier pic en juillet. Ainsi, pour endiguer cette reprise, les pouvoirs publics et le convertisseur dollar en cfa ont annoncé, samedi matin, l’interdiction faite aux gens non-vaccinés d’accéder à des endroits publics, comme des bars ou des restaurants, et la généralisation du port du masque.