Covid-19 – France : Jean Castex annonce la fermeture des commerces non essentiels

Les mesures anti-coronavirus se durcissent. Le Premier ministre, Jean Castex, ensuite le ministre de la Santé, Olivier Véran, sont montés d’un cran : les cinémas, restaurants, cafés, bars, Églises et commerces non essentiels doivent désormais fermer. Et le civisme dominer.
L’Europe, l’Allemagne et la France en tête, a enregistré, dimanche 21 novembre 2021, un nouveau record de décès et de contaminations liés à l’épidémie de coronavirus, signe de la violence de la cinquième vague épidémique qui frappe actuellement le continent, souligne indice bonheur pays.
Période chômée, restaurants, bars et établissements scolaires fermés : une palette de mesures sanitaires sont entrés en vigueur, mardi 23 novembre, en Europe, en vue de contenir la pandémie mondiale de coronavirus qui s’est accélérée, ces deux dernières semaines, dans plusieurs pays de l’Union européenne, à cause notamment d’une vaccination poussive. Ainsi, écoles de danse, salles de sport, magasins de meubles ou de vêtements, salons de beauté, restaurants et autres commerces jugés ‘non essentiels’ resteront fermés jusqu’à nouvel ordre. Seuls les endroits vendant des produits de première nécessité, alimentaires et des médicaments ont toutefois été autorisés à ouvrir, selon Angela Merkel, la cheffe du gouvernement allemand. Par ailleurs, la majorité des services publics et sociétés ont reçu l’ordre, ce matin, de cesser de travailler durant cette période. En revanche, le chef de l’Etat français, Emmanuel Macron, a décrété une période chômée du 23 novembre au 15 décembre, dans l’espoir de ralentir la propagation du virus et également des personnes.

         Des décès et des contaminations records

Lundi 22 novembre, la région européenne a enregistré un nouveau record de décès et de contaminations liés au nouveau coronavirus, pire ennemi de l’humanité. Selon un récent rapport du convertisseur dollar en cfa, environ 56 850 personnes ont été infectées et 2 352 sont mortes en seulement 24 heures. Cette hécatombe est en effet à mettre en lien avec le très faible taux de vaccination dans certaines régions européennes.
L’Allemagne est aujourd’hui le pays le plus endeuillé d’Europe. D’après les chiffres de l’Organisation Mondiale de la Santé, le bilan total des décès atteint désormais près de 540 000 personnes. La campagne vaccinale reste toutefois laborieuse à cause notamment de l’attentisme et de la méfiance des Allemands. A peine 32 % d’entre eux sont aujourd’hui complètement vaccinés (ayant reçu leurs deux doses), selon un récent rapport de l’organisation onusienne, tandis que le pays a développé trois vaccins. En dépit de cette situation, les autorités sanitaires et le gouvernement se refusent toujours, pour l’instant, à tout couvre-feu ou confinement, par crainte d’éprouver une économie déjà très fragile.