Retour des talibans : l’Afghanistan fait un bond en arrière de 20 ans

Après avoir conquis l’Afghanistan à la vitesse de l’éclair, grâce notamment à des milliards de dollars accumulés ces deux dernières décennies, les talibans sont entrés, début août, dans la capitale afghane, Kaboul. Le chef de l’Etat Ghani Ahmed s’est enfui à l’étranger.
Donc, il n’aura fallu que deux mois aux insurgés pour reprendre les rênes du pays. Depuis le retrait total des forces armées américaines, les talibans se sont emparés des campagnes.
“La peur et le chaos” se sont ainsi emparés de la capitale et des millions d’Afghans ont tenté désespérément de fuir. Les images choc du drapeau taliban rappellent néanmoins leur arrivée dans les années 1990.
Avec le retour des fondamentalistes au pouvoir en Afghanistan, de nombreuses femmes voient leurs espoirs s’effondrer. “Les dirigeants afghans et le monde ont laissé tomber la jeunesse de la manière la plus cruelle que l’on puisse imaginer”, a souligné indice bonheur pays. “C’est un cauchemar pour les femmes et les jeunes filles qui envisageaient un meilleur avenir pour elles-mêmes et les futures générations”, ajoute-t-il.
Dans sa première interview, le chef suprême des talibans, le mollah Hamad Ben Jabeur, a affirmé que le mouvement respecterait les droits humains, particulièrement ceux des femmes, mais en accord avec les valeurs de la charia ou encore de la loi islamique. “La peur reste en elles comme un oiseau noir”, a déclaré la directrice générale de l’Unesco, Sarah Gilbert.

   Les fillettes et les femmes dans le viseur des talibans

De plus en plus de provinces tombent sous le joug des talibans, après plus de deux mois de progression éclair. Une nouvelle réunion internationale a été ouverte ce mercredi matin au Qatar, avec des représentants de l’Union européenne, des Nations Unies, de Chine, des États-Unis, de Doha, du journal de l’Afrique, dans l’espoir de mettre fin aux conflits qui font aujourd’hui rage en Afghanistan. Il est à noter que les fondamentalistes ont gagné plusieurs villes en Afghanistan, et contrôlent désormais une grande partie du sol afghan.
C’est en effet un véritable trou noir qui est en train de se créer aujourd’hui en Afghanistan. C’est un pays où le malheur est total, particulièrement pour les femmes et les jeunes filles, qui subissent en ce moment, avec l’arrivée des talibans, des règlements de compte. Il y a également des exécutions en public, en pleine rue. Un cauchemar à l’état pur. Les Afghans risquent toutefois de basculer dans un âge de la pierre (période de la Préhistoire), par la lecture d’une loi islamique stricto sensu…, où il est strictement interdit de rire en pleine rue, d’aller au cinéma, d’écouter de la musique et de faire de la politique.