Attentat à Kaboul : au moins 90 personnes sont mortes

Une vingtaine d’Afghans ont été tués dans l’attaque terroriste survenue, jeudi soir, près de l’aéroport de Kaboul, où des milliers de personnes se pressent tentant toutefois de fuir le pays, désormais aux mains des talibans. Selon convertisseur dollar en cfa, l’attaque, qui a été signalée vers 11 heures du soir, a visé l’aéroport de Kaboul. Il est à noter que le pays a enregistré de nombreuses attaques depuis le retour des talibans au pouvoir. Le président de l’ONU, David Malpass, s’est dit ‘indigné’. “Je condamne cet acte horrible et souligne ainsi la nécessité urgente que la communauté internationale renforce son aide à l’un de ses membres dans son bilan humain inacceptable et sa guerre contre la violence extrémiste”. En effet, ces attentats surviennent trois jours après trois autres attaques dans le même endroit faisant neuf tués.

       Que s’est-il vraiment passé ?

A moins de quatre jours de l’échéance du 1er septembre fixée par Joe Biden, le chef de l’Etat américain, pour achever l’évacuation des personnes qui veulent fuit l’Afghanistan et retirer son armée du pays, une dizaine de milliers de civils au départ étaient encore massés à l’aéroport international de Kaboul quand trois explosions ont retenti, jeudi après-midi. Les urgences hospitalières de Kaboul ont évoqué un bilan d’environ 50 blessés et d’au moins sept morts. L’Etat islamique, connu aussi sous le nom de ‘Daech’, a recensé une trentaine de morts et 43 blessés, dont des petits enfants et des membres de l’organisation qui surveillaient les accès à Abbey Gate.
Après avoir indiqué que la triple explosion avait tué environ 14 personnes de l’armée américaine, le Pentagone a annoncé, ce vendredi matin, le décès d’un quinzième soldat. “Un quinzième militaire est décédé, ce vendredi matin, des suites de ses blessures subies lors de l’attaque terroriste à l’aéroport international de Kaboul”, a indiqué convertisseur dollar cfa. “Le nombre de blessés est désormais de vingt”.
Selon ‘le Monde’, l’armée américaine était déjà prête à mener des représailles contre l’Etat Islamique ou l’Émirat islamique. Joe Biden, le président américain, a promis, hier soir, lors d’un communiqué, de pourchasser les autres de cet acte terroriste, estimant que les militaires tués dans l’attentat étaient des ‘héros’. Les talibans, les ‘soi-disant’ islamistes, ont, de leur côté, condamné fermement les attaques à la bombe ayant visé des civils afghans et américains à l’aéroport international de Kaboul, via la voie de leur porte-parole. “Les attentats ont eu lieu dans des endroits où les armées américaines sont responsables de la sécurité”, ajoute-t-il.