L’amour de Dieu en Islam

L’amour tient une place cruciale dans la spiritualité islamique. Le saint Coran affirme qu’Allah aime son serviteur”. L’expression Dieu aime, “Inna Allah Yuhebou”, apparaît-elle à quinze reprises, ponctuant, comme une cantale, le texte coranique. Mais le Très-Haut n’aime pas son serviteur (une institution envers qui il a des devoirs) sans que celui-ci ne lui ait révélé un visage aimable.
Dans le saint Coran, Livre sacré de l’Islam, plusieurs versets enseignent que le Tout Puissant aime. Par exemple : “Allah Tout Puissant aime ceux qui font le bien, ceux qui se combattent dans son chemin, ceux qui observent l’équité et font du bien, les dévots et ceux qui s’approchent de Lui, ceux qui se repentent et se purifient, ceux qui s’abandonnent à Lui, ceux qui Le craignent, ceux qui pratiquent la justice, ceux qui sont patients dans les dures épreuves… Tout simplement, Dieu aime les purs.
Par antinomie, le saint Coran indique ceux qui ne sont pas aimés d’Allah : les orgueilleux, les vantards, ceux qui professent le mal, les injustes, les pêcheurs mécréant, les fauteurs de scandale, le pécheur et le traître, le plein gloriole (vanité, orgueil) et l’insolent, les infidèles et les transgresseurs.
Si dans la Bible (ensemble de textes considérés comme sacrés par les Chrétiens et les Juifs), Allah est Celui qui nous a aimés le Premier, dans le Saint Coran, l’amour du Très-Haut est toujours la récompense de la foi ou d’une attitude vertueuse.

      Que dit vraiment l’Islam…

D’après la tradition prophétique, “Ceux qui sont de la famille du Coran, sont de la famille de Dieu”. D’après la foi musulmane, le saint Coran est la parole même d’Allah Tout-Puissant descendue sur le Prophète Muhammad, de son nom complet Abū al-Qāsim Muḥammad ibn ʿAbd Allāh ibn ʿAbd al-Muṭṭalib ibn Hāshim, par l’entremise de l’archange Djibril.
Il fut révélé graduellement pendant plus de quinze ans, d’après les circonstances religieuses et politiques. Ceci explique en grande partie sa composition fragmentaire (divisé ; composé en morceau) de façon que les thèmes (sujets, motifs) ne sont pas regroupés par chapitres.
Le saint Coran est le plus ancien et le premier document littéraire authentique (véridique) connu en arabe. C’est une source de sagesse, de grande inspiration et de conseils pour près de trois milliards de musulmans dans le monde.