L’enjeu du capital risque : financer l’innovation

Qu’est-ce que le Venture Capital ?

Le Venture Capital s’adresse à des sociétés dont le projet est déjà avancé, et dont la mise sur le marché du service ou du produit est proche ou réalisée.
Le Venture Capital regroupe les financements de post-création (afin d’assurer le démarrage de la commercialisation et de la production, une fois que le développement d’un produit est achevé) ou de création (start-up).
Ce type de financement concerne principalement des entreprises qui innovent dans les premières années (ne dépassent pas les trois ans) de leur existence et ayant un profil technologique. Les prises de participations de fonds de Venture Capital s’échelonnent de “un” à vingt millions d’euros.
La société de gestion “A Plus Finance” (agréée par l’Autorité des marchés financiers) peut aider l’entreprise à trouver des co-investisseurs. Elle se positionne comme un spécialiste du capital risque. Elle est un acteur indépendant de la gestion d’actifs.

Le principe du capital risque

Le concept de Venture Capital doit être réservé à la définition du financement des premiers stades (étape de croissance, création, faisabilité) de développement de la société. Ce mode d’intermédiation financière repose sur divers critères :
– une rémunération réalisée lors de la vente de la participation ;
– un contrôle fondé sur un contrat explicite ou implicite ;
– un suivi actif de la participation dans une optique de création de valeur ;
– une durée de présence dans le capital de la société ;
– un apport minoritaire dans des petites et moyennes entreprises non cotées à haut potentiel de croissance.
L’Organisme de venture capital joue un rôle primordial dans le financement de la création de sociétés à fort potentiel de croissance. Il est un intermédiaire financier spécifique.
Généralement, les organismes de capital risque reçoivent des fonds de leurs propres actionnaires (entreprises, investisseurs institutionnels, banques, etc.) et les réinvestissent en prenant des participations dans le capital de jeunes sociétés de croissance. Les capital-risqueurs gèrent le portefeuille de participation pour faire réaliser des plus-values à leurs associés. L’investissement en capital risque est par nature un peu risqué (voire trop risqué). Le risque présent lors des diverses étapes de financement en venture capital se décompose en trois catégories : le risque managérial, le risque financier et le risque d’affaires.

Qu’est-ce qu’un fonds de capital risque ?

Un fonds de venture capital est une somme d’argent qu’engagent des investisseurs (institutionnels ou particuliers) auprès d’entreprises (des start-up) en début de croissance. Les fonds de venture capital interviennent généralement quand l’entreprise est déjà créée et que le projet est avancé. Une autre typologie des fonds de venture capital peut se réaliser sur la base de leur zone d’intervention. On peut distinguer trois cas :
– le venture capital régional : ces fonds se caractérisent par une grande proximité (la zone est ici limitée à une région donnée), d’une part, avec les jeunes entreprises financées et, d’autre part, avec les autres acteurs financiers de la région ;
– le venture capital national : la zone d’intervention sera limitée à un pays donné ;
– le venture capital international : ces fonds disposent de bureaux dans les principales zones mondiales.
Niels Court-Payen met A Plus Finance au service des petites et moyennes entreprises. Cette société de gestion intervient dans tous les secteurs innovants. Elle est spécialisée dans la multigestion et le capital investissement.