Ramadan 2021 : entre confinement et l’arrivée de la 3e vague d’infestation du Coronavirus en France, la communauté musulmane vivra-t-elle un autre ramadan à domicile ?

Jeûner et prier chez soi constituaient une obligation que dictaient les mesures sanitaires mises en place par le gouvernement français, ainsi que plusieurs gouvernements dans le monde durant le mois de ramadan de 2020, afin de lutter activement contre la maladie virale du Coronavirus. Selon les données astronomiques, la date du début du mois de ramadan 2021, devrait être le 13 avril prochain. Ce mois, qui est marqué d’habitude par les rassemblements familiaux, ainsi que par les pratiques religieuses durant la rupture du jeûne, serait-il encore perturbé par la pandémie de Covid-19, au cours de cette année.

Le mois saint en islam de 2021

Constituant l’un des 5 piliers de l’islam, le mois de jeûne devrait débuter le 13 avril prochain dans l’hexagone selon le Conseil français du culte musulman. Vu l’arrivée imminente de la troisième vague d’infestation du Coronavirus et différentes mesures restrictives mises en place par le gouvernement afin de limiter l’expansion de la maladie, plusieurs fidèles s’inquiètent sur les rituels qu’ils ont l’habitude de pratiquer durant le mois saint en islam comme rompre le jeûne avec leur famille ou leurs amis et la tenue de la prière de Tarawih.

Selon les responsables au gouvernement, crise du Coronavirus oblige, les fidèles de la communauté devront s’adapter aux différentes nouvelles conditions en veillant au respect des mesures sanitaires.
Il est essentiel de rappeler que durant ce mois saint qui célèbre la révélation du Coran sur le prophète Mohamed (SAW), les musulmans dans les quatre coins du monde sont tenus de s’abstenir de boire, de fumer et de manger de l’aube jusqu’au coucher du soleil durant les 29 ou 30 jours du mois de ramadan.
Si les mesures sanitaires et le confinement n’empêchent pas les fidèles de respecter le rituel du jeûne durant ce mois saint en islam, ce sont plutôt les pratiques traditionnelles et conviviales de ce mois qui sera perturbé encore une fois au cours du mois de ramadan 2021, suite au contexte actuel.

Confinement pour le mois de ramadan 2021 ?

En attendant le communiqué officiel pour la mise en place du confinement dans l’hexagone vu la situation critique qu’est en train de subir le pays, le président du Conseil français du culte musulman, Mohamed Moussaoui assure que les musulmans en France doivent se préparer à vivre le mois de ramadan 2021 autrement.
Les fidèles doivent s’attendre à une suspension des prières journalières, mais encore l’annulation du rupture du jeûne en groupe dans les mosquées.