Togo : un réseau de malfrat a été démantelé par la police à la frontière du Togo-Ghana

D’après les actualités du Togo qui ont fait la une des journaux du pays, les forces de l’ordre et de la sécurité du Togo ont pu arrêter 9 malfrats dans le quartier de Ségbé Zanvi se trouvant au sud-ouest de la capitale togolaise Lomé, un ménage qui a été salué par le président de la République, Faure Gnassingbé.

Les forces de l’ordre du Togo a démantelé un réseau de malfrats

Selon les confrères d’AfreePress qui publient l’Actu du Togo, le réseau qui est formé par 9 personnes, était en train de jouer à la carte tout prés d’un coiffeur dans le quartier de Segbé Zanvi. Une fois en place après avoir était informée de la présence des malfrats, les forces de l’ordre ont très rapidement intervenu en se scindant en deux groupes.
Le premier groupe avait réussi à repérer les malfrats en créant une diversion afin de permettre au deuxième groupe d’agir rapidement en encerclant le réseau. Pris en étau, les neufs personnes n’ont même pas essayé de s’enfuir.
D’après les informations de la source, les forces de l’ordre avait appréhendés dix personnes se trouvant dans les lieux le 24 juillet dernier. Toutefois, un a été relâché, alors que les 3 autres qui ont été reconnus par plusieurs témoins ont été inculpés pour plusieurs cambriolages.

Une opération bien étudiée

Selon les dernières actualités du Togo, un groupe formé par neuf personnes a été surpris le 24 juillet dernier par l’intervention des forces de l’ordre national au niveau du quartier de Ségbé, tout prés de la frontière entre le Togo et Ghana. D’après la Police nationale ce groupe est formé par 9 malfrats qui sont activement recherchés pour leur implication dans plusieurs cambriolages dans la capitale togolaise et ses environs durant ces derniers mois.
Le chef d’État du Togo, Faure Gnassingbé a tenu à saluer les forces de l’ordre pour le déroulement de cette opération bien orchestrée. Cette dernière a pu de mettre l’écrou sur les neufs hommes inculpés de cambriolages à Lomé.
Après avoir embarqué les neufs malfrats, les forces de l’ordre ont opéré plusieurs perquisitions au niveau du domicile des mis en cause. Selon les dernières informations, les 9 malfrats devront être présentés au procureur de la République afin de suivre la procédure.